Le pays où nous intervenons : le TOGO

 

 

​​

La démographie du pays est caractérisée, depuis les années 1980, par une croissance rapide de la population. Celle-ci est passée, selon l’enquête réalisée en 2013-2014, de 2 719 567 habitants en 1981
à 6 817 000 habitants en 2014, soit un taux de croissance annuel de 2,84%, caractérisé par un fort pourcentage de jeunes de moins de 15 ans (42 %), de jeunes de moins de 25 ans (61 %) et de personnes de plus de 60 ans (5,5 %). Ce rapport affiche également une inégalité dans la répartition de cette population sur tout le territoire : 42 % de la population se concentrent dans la Région Maritime au sud du pays, sur un dixième de la superficie totale, alors que 10% vivent sur 23 % de la superficie nationale dans l’extrême nord (Région des Savanes). Cette disparité dans la répartition de la population génère des difficultés de gestion et d’aménagement du territoire.

Pays de l’Afrique occidentale, de climat chaud et tropical, le Togo est situé sur une latitude nord de 8° et une longitude est de 1°10. Il couvre une superficie totale de 56 785 km2. La population du Togo est estimée, en 2014, à 6 817 000 habitants.

La principale source économique du pays provient de l'agriculture. Toutefois, un examen de la structure de la population active fait ressortir une décroissance, voire, une chute de l’activité agricole depuis le milieu des années 1980.

Le Togo, pays de l'Afrique occidentale, s’étire en longueur du nord au sud, dans la zone située entre les deux tropiques. Il est limité au nord par le Burkina Faso, au sud par le Golfe du Bénin, donnant sur l'Océan Atlantique, à l'est par la République du Bénin et à l'ouest par le Ghana. Sa configuration, étirée sur 785 km du nord au sud, lui offre une grande diversité géographique qui fait succéder à la région côtière sablonneuse du sud, de climat équatorial, la végétation abondante de la Région des Plateaux, terre d'élection pour la plantation des cultures vivrières. Dans l’ouest, la forêt voisine avec les plantations de cacao et de café. Des massifs montagneux s’échelonnent dans la partie nord du pays et cèdent, dans l'extrême nord, à la Région des Savanes, caractérisée par une végétation de plantes herbacées, plus ou moins parsemées d'arbres ou d'arbustes qu'avoisinent des champs de cultures vivrières. Au-delà s’étend le Sahel.

La population du Togo est d’une grande diversité linguistique et ethnique. On ne dénombre pas moins de 45 groupes linguistiques qui gravitent autour de quelques langues principales (l’Ewé, le Kabyè, le Kotocoli, etc.), et dont elles constituent des formes altérées dialectales. Le français demeure, du nord au sud, la langue véhiculaire du pays.

Une disparité économique, héritée de la colonisation, a privilégié les régions méridionales, ouvertes sur la mer et sur le commerce international, au détriment des régions du nord qui n’ont pu amorcé leur développement économique que plusieurs décennies après l’accès du pays à l’indépendance, en 1960.

L’économie du Togo est, pour une grande part, dépendante de l'agriculture. 75 % de la population active vit des productions agricoles. Les cultures de rentes, destinées à l’exportation, sont principalement le cacao, le café et le coton. Le secteur industriel est presque inexistant et ne contribue qu’à hauteur de 7 % au P.I.B. (produit intérieur brut) du pays. Les seules grandes usines du pays regroupent une mine de phosphates, une cimenterie, une usine de production de boissons, ainsi qu'une manufacture de tissus. Les entreprises manufacturières, essentiellement orientées vers l’agro-alimentaire, ne fournissent qu’1 % de l’emploi national.